Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervention de Madame Ginette BEUGNET concernant les appels à manifestation d’initiative permanents

Monsieur le Président,

Mesdames et Messieurs les conseillers départementaux,

L’Economie Sociale et Solidaire est un vaste domaine où il est très facile de s’y perdre tant les concepts et les définitions sont souvent issus d’un langage technocratique qui va rarement à l’essentiel. Aristote disait pourtant « la première qualité du style, c’est la clarté ».

Si notre objectif est de faire connaître l’ESS et de le démocratiser, nous devons commencer par le rendre accessible à tous au risque de rester dans un entre-soi d’initiés.

Cette volonté d’aller à l’essentiel, nous permettra certainement de recentrer notre politique en faveur de l’Economie Social et Solidaire à travers quelques objectifs très simples.

Pour nous l’ESS est un outil parmi d’autres pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes et la création d’emplois. Nos actions doivent tendre prioritairement vers ce but. Pour cela, il n’est pas nécessaire de passer par 4 chemins.

En matière d’insertion, il nous faut encourager la logique de parcours en étant capable de mesurer l’utilité et l’efficacité de celui-ci.

En matière  d’emploi, le seul critère qui doit nous convaincre c’est l’emploi créé ou consolidé.

Nous devons avoir des objectifs qui s’évaluent afin d’évaluer l’action publique.

Mais si notre priorité commune est réellement  l’emploi, on ne peut plus uniquement se focaliser sur l’ESS qui comme le rappelle le CPER génère plus de 137 000 emplois salariés et 11% des emplois régionaux mais dont les 2/3 relèvent de l’action sociale et de l’éducation donc de l’argent publique.

L’ESS est complémentaire avec l’économie dite traditionnelle mais elle n’est pas nouvelle. Seule l’appellation l’est. D’ailleurs un certains nombres d’entreprises ne se présentent pas comme de l’ESS mais pourrait également y prétendre. Un discours de clarté ne doit pas être confondu avec un discours de simplification. Il n’y a pas d’un côté les bons et d’un autre les méchants, d’un côté l’ESS et de l’autre l’économie classique, il y a juste des créateurs d’emplois et de richesses. Nous devons TOUS les soutenir, soutenir l’engagement de proximité pour nos territoires, nous devons encourager la coopération et les ponts entre tous ces acteurs mais nous ne devons surtout plus les opposer.

L’ESS ne suffira pas à répondre à la priorité des habitants du Pas-de-Calais qui est l’emploi. Nous vous proposons donc très rapidement de faire un état des lieux de la politique en faveur de l’ESS afin d’évaluer les actions engagées. Et pourquoi pas ouvrir les portes du département au monde de l’entreprise  et aux artisans sous la même forme que nous le faisons pour l’ESS en partenariat avec la Région.

Nous voterons pour ce rapport mais avec la retenue dont je viens de vous faire part.

 

Seul le prononcé fait foi

Les commentaires sont fermés.