Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervention de Pierre-Henri DUMONT sur l'INDEMNITE DE FONCTION DES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs les Conseillers départementaux,

 

Lors de la séance de droit du 2 avril 2015, notre Groupe avait proposé de baisser les indemnités des élus du Département de 10%.

Cette proposition, nous souhaitons la renouveler aujourd’hui, et c’est le sens de l’amendement déposé.

Certains pourraient penser qu’il s’agit ici de faire excès de démagogie, voire d’un populisme malvenu.

Loin de nous cette idée.

Goethe disait, dans Faust, que « tout ce qui passe n’est que symbole ».

Le Groupe Union Action 62 croît dans ce symbole de diminution des indemnités des élus, et c’est pour cela que nous le proposions dès le début de notre campagne électorale.

Comprenez-bien mes, chers collègues, que dans cette période économique difficile où beaucoup de sacrifices sont demandés à nos concitoyens, déjà accablés de 90 milliards d’euros d’impôts nouveaux depuis 2012, il est parfaitement logique que les élus montrent l’exemple et s’imposent les mêmes efforts que ceux demandés à tous les Français.

Cette démarche courageuse, quelques jours après les élections départementales où la montée des extrêmes et l’explosion de l’abstention furent les deux faits saillants de la défiance renforcée des habitants du Pas-de-Calais envers la politique permettrait de rassurer les habitants de notre département à la recherche de symboles et de les réconcilier, en partie, avec la politique.

Mais au-delà du symbole, une telle diminution de 10% des indemnités des élus permettrait de réaliser des économies importantes dans les dépenses de fonctionnement de notre institution. Baisser l’indemnité des élus permettrait, en effet, d’économiser 360 000€ par an soit 2 160 000€ sur le mandat.

2160000€, ce sont 108 projets financés dans le cadre du programme d’équipement rural destiné à l’amélioration de la vie collective des habitants des communes de moins de 2 000 habitants, ou encore 8640 jeunes supplémentaires aidés pour leur première installation, ou même près de 500 jeunes de moins de 30 ans ou bénéficiaires du RSA soutenus pour créer leur entreprise dans le Pas-de-Calais.

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs les élus, chers collègues,

Il ne s’agit pas d’être démagogues ou populistes, mais simplement d’être solidaires d’une population à qui on demande des efforts et qui souffre, plus encore ici qu’ailleurs.

Voici, Monsieur le Président, les raisons qui nous amènent à proposer cet amendement de bon sens.

Je vous remercie,

 

Seul le prononcé fait foi,


Les commentaires sont fermés.