Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Intervention de Denise BOCQUILLET sur la formation des commissions internes du Conseil départemental

Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs les Conseillers départementaux,

 

La formation des commissions internes n’est pas une chose aisée. Elle nécessite de faire des choix.

Le Groupe Union Action 62 a proposé la réduction du nombre de Vice-présidents ce qui aurait permis de faire coïncider les postes de Vice-présidents avec ceux de présidents de commission. Nous aurions gagné en lisibilité, en efficacité et tout cela en réalisant des économies de fonctionnement.

Notre proposition n’a pas été retenue et nous en prenons acte.

Néanmoins nous pensons que l’organisation a été rendue plus complexe. En effet, avec des commissions de 14 membres, 6 élus appartiendront à deux commissions. Celles-ci ne pourront donc plus forcément se tenir simultanément pour permettre aux élus de siéger.

Comme vous le savez, nous avons fait de l’intergénération une priorité forte de notre programme d’alternance. Nous entendons souvent les élus de tout bord politique parler du vivre ensemble mais peu débattent de la manière de vivre ensemble et des actions concrètes à mettre en place. Notre groupe a voulu développer un projet de vivre ensemble par la solidarité entre les générations. A nos yeux, le département du Pas-de-Calais peut jouer un rôle moteur en encourageant les initiatives et en repensant les politiques départementales.

Nous craignons que la séparation des personnes âgée et des jeunes dans deux commissions différentes viennent renforcer un cloisonnement que nous avons déjà remarqué dans les politiques de la majorité départementale. De plus, le vivre ensemble et l’intergénération n’apparaissent nulle part. En ce sens, nous proposons que des temps communs soient organisés régulièrement entre les commissions 2 et 3 pour penser et repenser chaque politique sous le prisme de l’intergénération.

Nous devons changer notre façon d’appréhender les questions sociales et remettre du lien entre les habitants du Pas-de-Calais. Notre département doit porter cet enjeu majeur pour les prochaines années.

Monsieur le Président, nous comptons sur vous pour mettre fin au cloisonnement des politiques du département et pourquoi pas organiser dans notre département des assises du vivre ensemble par l’intergénération.

Je vous remercie,

Seul le prononcé fait foi


Commentaires

  • Moins la gauche a d'élu , plus il y a de vice président ?

Les commentaires sont fermés.