Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Communiqué de Michel PETIT, Président du groupe Union@ction.62

    Michel PETIT.JPG

    « Un jeu de chaises musicales qui porte atteinte à la démocratie »

     

    Alors que le Président de la République et le Gouvernement socialiste perdent leurs électeurs non seulement à cause des belles promesses non tenues mais aussi des affaires déplorables (Cahuzac, Augier,…), la grande armée du mensonge perd des régiments….au point que certains pensent déjà à leur avenir politique local pour les prochaines élections.

    Tel est le cas des Conseillers Généraux du MRC qui sont encore, semble-t-il, membres de la majorité départementale de gauche. Les appétits s’aiguisent, le pacte républicain se fissure. Telle est la démonstration qui a été faite lors de la dernière séance plénière du Conseil Général.

    Bertrand Alexandre, Isabelle Péru et Sabine Van Heghe en ont fait la démonstration contre toute attente grâce à 5 déserteurs inconnus du PS qui ont désobéi au Président Dominique DUPILET, lui qui a voulu respecter ses engagements de 2011 pour une représentation équitable des groupes politiques au sein de la Commission Permanente du Conseil Général.

    Alors que Bertrand Alexandre m’avait contacté pour un soutien que j’ai refusé catégoriquement, il y a eu sans nul doute des petits arrangements d’arrière cuisine pour les municipales afin de garder des pouvoirs locaux. Cela donne, en définitive, un goût amer de la proportionnelle à la sauce socialiste.

    « Moins vous serez d’élus, mieux vous serez représentés ! »

    Ainsi donc le PC avec 11 élus détient 5 sièges à la Commission Permanente, le MRC avec 3 élus en détient 3 et Union@ction.62, avec ses 12 élus, passe de 5 à 4 en perdant le siège de Denise BOCQUILLET.

    Ubuesque certes, mais voilà un résultat qui en dit long sur l’avenir ! Les minorités font la loi…Très républicain !?

    Il faudra bien que Dominique DUPILET en tire les conséquences en excluant de sa majorité les frondeurs du MRC et peut être les 5 déserteurs…Encore faut-il les connaitre.

    Nous verrons bien si le MRC restera muet, votera sans sourciller ou s’il prendra des positions contraires à la majorité socialiste…..ce qu’il n’a jamais fait jusqu’à présent.

    L’affront suprême qui fut fait à Dominique DUPILET est certainement le comportement de B. Alexandre : demander un vote à bulletin secret et dépêcher un huissier pour contrôler les opérations de vote. La confiance règne !

    Je n’aurais jamais agi ainsi, car malgré nos divergences politiques parfois profondes et des échanges vifs lors de certains débats, je sais que Dominique DUPILET est loyal et respectueux de la démocratie et de la parole donnée.

    A croire que B. Alexandre a lu « La Fédé » des journalistes Collombat et Servenay, ouvrage qui décrit les turpitudes de la fédération socialiste du Pas-de-Calais, ce qui laisse croire qu’il n’a pas une confiance absolue en ses amis d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

    Je trouve également que le MRC devrait s’inspirer un peu plus de Chevènement qui a dit : « Un Ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne ». Alors puisqu’ils ont décidé de faire cission avec le PS, il va falloir qu’ils aillent jusqu’au bout de leur démarche. Il va falloir qu’ils se « mouillent » un peu plus et nous disent où ils sont vraiment et ce qu’ils veulent, excepté d'être surreprésentés à la Commission Permanente……surtout en ce moment où la gauche a le moral à zéro….Je les mets au défi de faire autant de critiques et de propositions constructives que Denise BOCQUILLET !

    En définitive, ce n’est malheureusement pas ce type d’affaire qui réconciliera nos concitoyens avec les politiques,

    Quoi qu’il advienne, les élus du groupe Union@ction.62 poursuivront leur opposition constructive et continueront à faire des propositions pour répondre aux attentes des habitants du Pas-de-Calais.

    C’est bien là que réside la mission qui nous a été confiée par nos concitoyens.

    Michel PETIT

    Président du groupe Union@ction.62

     

  • Session du Conseil Général du 25 mars 2013

    Ce lundi 25 mars, les Conseillers Généraux étaient réunis en session plénière du Conseil Général pour examiner les différents rapports soumis à l’examen des élus départementaux.

    Les élus d’Union@ction.62 sont intervenus sur les rapports suivants :

    RT.JPGRobert THERRY, Conseiller Général du canton d’Hesdin, sur le schéma directeur du Très Haut Débit(THD) en Nord-Pas-de-Calais en soulignant l’urgence de permettre aux communes rurales de bénéficier à minima du haut débit sachant que le schéma ne permettra l’accès aux THD aux communes rurales qu’à l’échéance 2025 !

    Retrouvez l’intervention de Robert THERRY en cliquant ici

     

     

    DB.JPGDenise BOCQUILLET, Conseillère Générale du canton d’Arras Ouest, sur le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur  en mettant en exergue la nécessité de concilier la promotion de l’enseignement professionnel et de mettre en valeur les filières tertiaires ou encore l’apprentissage dans les diverses actions soutenues par le Conseil Général.

    Retrouvez l’intervention de Denise BOCQUILLET en cliquant ici

     

     

    JCD.JPGJean-Claude DARQUE, Conseiller Général du canton de Le Parcq, sur le rapport relatif au déploiement du dispositif Emplois d’Avenir en insistant sur la situation des jeunes diplômés qui sont exclus de ce dispositif et qui ont beaucoup de difficultés à trouver un emploi.

    Retrouvez l’intervention de Jean-Claude DARQUE en cliquant ici

     

     

     

    006.jpgBruno COUSEIN, Conseiller Général du canton de Berck, sur le rapport relatif à la nouvelle étape dans la politique culturelle 2013-2017. Bruno COUSEIN est intervenu pour féliciter la volonté de clarifier les conditions d’aides financières à la culture tout en rappelant l’extrême nécessité de maintenir les aides en faveur des associations culturelles qui favorisent le lien social dans les  territoires du Pas-de-Calais

    Retrouvez l’intervention de Bruno COUSEIN en cliquant ici

    Après l’examen des différents rapports administratifs et financiers, les élus étaient appelés à débattre sur le projet d’acte 3 de décentralisation qui sera prochainement présenté en Conseil des Ministres.

    Les élus d’Union@ction.62 ont fait part de leurs vives inquiétudes à ce sujet et notamment :

    RT.JPGRobert THERRY, Conseiller Général du canton d’Hesdin, sur l’absence d’information en matière de financement des allocations d’aide sociale (APA, RSA, PCH)

    Retrouvez l’intervention de Robert THERRY en cliquant ici

     

     

     

    EA.JPGErnest AUCHART, Conseiller Général du canton de Pas-en-Artois, sur le volet communal du projet et de la mise à charge de nouvelles compétences en matière de transition énergétique, de gestion de l’eau et de la qualité de l’air

    Retrouvez l’intervention d’Ernest AUCHART en cliquant ici

     

     

     

    DB.JPGDenise BOCQUILLET, Conseillère Générale du canton d’Arras Ouest, sur le transfert de la gestion des ESAT (Etablissements et Services d’Aide par le Travail) aux départements et sur l’absence d’information sur le transfert de financements permettant leur gestion

    Retrouvez l’intervention de Denise BOCQUILLET en cliquant ici

     

     

     

    MH.JPGMichel HAMY, Conseiller Général du canton de Calais Nord Ouest, sur la création des Métropoles et la disparition annoncée des Départements

    Retrouvez l’intervention de Michel HAMY en cliquant ici

     

     

     

    Enfin, les membres du groupe ont déposés plusieurs motions à destination du gouvernement et plus précisément (cliquez sur l’intitulé pour lire ces motions)

    - MOTION  POUR LA MISE EN PLACE D’UNE TRACABILITE COMPLETE DES PRODUITS INDUSTRIELS TRANSFORMES ET D’UN ETIQUETAGE PRECISANT LA PRESENCE DE FARINES ANIMALES

    - MOTION POUR UNE REELLE REPRESENTATION DES TERRITOIRES RURAUX DANS LE CADRE DE L’ELECTION DES CONSEILLERS DEPARTEMENTAUX ET POUR UNE CLARIFICATION DU RÔLE DE CHACUN DES ELUS DU BINÔME

    - MOTION CONTRE LES FERMETURES DE CLASSES DANS LE PAS-DE-CALAIS ET POUR UN FINANCEMENT PERENNE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

    - MOTION CONTRE L’AMNISTIE SOCIALE POUR LES SYNDICALISTES

    - MOTION POUR UN MAINTIEN DES CREDITS ALLOUES AUX PROGRAMMES D’AIDE ALIMENTAIRE AUX PLUS DEMUNIS ET A LA POLITIQUE AGRICOLE COMMUNE

    - MOTION POUR UNE EGALITE DE TRAITEMENT PUBLIC-PRIVE EN MATIERE DE JOUR DE CARENCE

    - MOTION CONTRE L’ABAISSEMENT A 500 HABITANTS DU SEUIL POUR L’APPLICATION DU SCRUTIN DE LISTE DANS LE CADRE DES ELECTIONS MUNICIPALES

    - MOTION EN FAVEUR DES ENTREPRISES VISTEON, DESSEILLES, GROUPE HOLCIM, THYSSENKRUPP, MSI, STORA SENSO, SAS, RENAULT ET DE L’INDUSTRIE FRANCAISE EN GENERAL

    - MOTION CONTRE L’AUGMENTATION DE LA TAXE SUR LE FONCIER NON BATI

  • Réunion dans le canton de Le Parcq

    DSC05197.JPG

    Ce mardi 19 mars 2013, les élus du groupe Union@ction.62 et leurs suppléants étaient en réunion de groupe à Auchy-les-Hesdin pour préparer la session plénière du Conseil Général du 25 mars.

    Lors de cette rencontre, les élus ont pu débattre des différents rapports qui seront présentés lors de la session du Conseil Général: dispositif Contrat d'Avenir, Schéma Directeur du Très Haut débit en Nord-Pas-de-Calais, Schéma Régional de l'Enseignement Supéruieur et de la Recherche, Plan stratégique Patrimonial départemental, évolution du soutien départemental en faveur de la culture...

    De plus, un long débat a eu lieu sur deux projets qui impacteront à l'avenir les collectivités locales: l'acte 3 de la décentralisation et la réforme des modes de scrutin des Conseillers Départementaux.

    A cette occasion, les élus ont exprimé leurs inquiétudes face aux nouvelles compétences qui seront attribuées aux différentes collectivités, compétences dont nous n'avons aucune visibilité sur le financement.

    Sur le sujet du mode de scrutin des Conseillers Départementaux, les membres d'Union@ction.62 ont rappelé unanimement leur opposition à ce projet qui consiste en la mise en oeuvre d'un scrutin binominal.

    Cette réforme aura pour conséquence un redécoupage des cantons, cantons dont la population sera comprise entre 30 000 et 45 000 habitants. Cette décision sonne le glas de la proximité des élus envers leurs concitoyens en milieu rural dans la mesure où les cantons ruraux comporteront plus de 80 communes.

     

    A la suite de cette réunion, les élus et leurs suppléants ont pu visiter la Maison du Bois, Pôle d'Excellence Rural, qui est une plateforme territoriale d'animation et de développement de la filière Forêt-Bois.

    Cette structure accompagne techniquement les professionnels (4 500 entreprises et 30 000 emplois dans le Nord-Pas-de-Calais) et les particuliers  dans tous les projets relatifs au bois (construction, énergie, transformation et même plantation). De plus, La Maison du Bois accueille chaque année des formations et des salons sur les métiers du bois.

    Pour toute information, n'hésitez pas à contacter les coordinateurs de la Maision du Bois:

    Maison du Bois - 34, Rue d'Hesdin - 62770 Auchy-les-Hesdin

    03.21.47.70.21. maisondubois@wanadoo.fr

     

    Maison du bois.jpg

    Pour rappel, la session du Conseil Général du 25 mars 2013 est publique. Il vous est donc permis d'y assister en vous présentant à l'accueil de l'Hôtel du Département (Place de la Préfecture) à Arras muni de votre carte d'identité en cours de validité aux horaires suivants:

    - avant 9h45 pour la session du matin

    - avant 13h45 pour la session de l'après-midi