Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Interview de Denise BOCQUILLET, Conseillère Générale du canton d'Arras Ouest

     

     

    DB.JPG

     

    Qui êtes vous ?

    J’ai 68 ans, je suis Conseillère Générale du canton d’Arras Ouest, 1ère Adjointe au Maire d’Arras, déléguée aux Ressources Humaines. C’est mon troisième mandat à la ville d’Arras. Je suis aussi conseillère déléguée aux relations internationales à la Communauté Urbaine d’Arras.

    Je suis mariée, mère de trois enfants et j’ai cinq petits-enfants

     

    Quelle est votre grande ambition pour votre canton ?

    C’est un canton urbain très diversifié comportant une partie du centre-ville et les « quartiers Ouest » où se côtoient jeunes retraités, commerçants, en un mot, le vrai visage de la mixité sociale.

    Mon ambition est d’apporter la qualité de vie quel que soit le quartier de ce canton et, surtout, qu’il fasse bon y vivre. Pour cela, il faut continuer les opérations de rénovation commencées :

    - activer et achever celle du quartier Saint-Pol où se trouve le Pharos, nécessaire au dynamisme du pôle culturel.

    Toujours dans ce même quartier, il s’agit de faire vivre le projet social de la Tour Verlaine

    - accompagner la création du nouveau quartier de la Citadelle en respectant le patrimoine et l’environnement,

    Poursuivre les travaux valorisant le quartier comme l’Ilot Bon Secours.

     

    Quel est, selon vous, le principal atout du Pas-de-Calais ?

    Il en a plusieurs. Tout d’abord sa jeunesse et puis sa population – toute entière – solidaire dans l’adversité. Les liens familiaux y sont forts, tout comme les sens de la famille et de l’amitié.

    Les valeurs du travail y sont respectées et son sens de l’accueil, de l’ouverture aux autres, est reconnu de tous. C’est une vraie terre de brassage culturel.

    Enfin, c’est un département au tourisme vert et bleu – comme la représentation du logo de son Conseil Général – trop souvent méconnu. Et pourtant, qu’elles sont jolies nos collines, nos vertes vallées, nos côtes !

     

    Quel est votre lieu préféré dans le Pas-de-Calais, et dans le monde ?

    Dans le Pas-de-Calais, Arras et toutes ses places, ses maisons. Et puis aussi, ses environs avec ses villages et bourgs en pierre à l’image de Duisans, Acq, Maroeuil…

    Nous n’avons rien à envier à d’autres régions, le Pas-de-Calais se mérite !

    Dans le monde, j’aime le Sud marocain, un enchantement visuel auquel s’ajoute un accueil simple et naturel de la population. J’apprécie également l’Italie pour son patrimoine et, là encore, pour la gentillesse de ses habitants.

     

    Votre principale qualité ?

    Je suis fidèle dans les engagements, volontaire et tenace pour voir l’aboutissement de mes projets. Je respecte la parole donnée et je ne lâche jamais rien.

     

    Votre principal défaut ?

    Je manque de patience ! Il doit être difficile de vivre à mon rythme.

     

    Quels sont vos loisirs ?

    J’aime soigner mes plantes, mes arbustes, en particulier celle et ceux qui viennent de la méditerranée, mes orchidées et mes bananiers. Je me passionne aussi pour la photo, surtout les portraits. Je préfère l’argentique au numérique.

    Enfin, j’adore les voyages à l’étranger, hors des sentiers battus.

     

    Votre livre de chevet ?

    « Les cinq personnes que j’ai rencontrées là-haut » de Mitch Albom. Ce livre m’a fait prendre conscience de l’importance de la rencontre dans ma vie de « personnes-clefs » qui m’ont aidée à progresser et à me réaliser. Par ailleurs, toutes les biographies m’intéressent.

     

    Quel est votre groupe, auteur ou compositeur favori ?

    La chanteuse grecque Alexiou a ma préférence. Sa voix est profonde et chaude. J’aime aussi l’opéra « Nabucco » de Verdi et puis, bien sûr, Mozart, spécialement les concertos 21 et 23 qui sont toujours présents dans les moments difficiles de ma vie.

     

    Cinéma : un film qui vous a marqué ?

    Il ya a d’abord « Le Vieux Fusil » puis « Ghost » où la musique joue un grand rôle. Ces deux films ont une thématique proche : la disparition d’un être aimé, la violence liée à cette disparition et le poids de l’absence.

     

    Quel est votre plat préféré ?

    Je suis ravie à l’idée de déguster de la viande rouge, particulièrement la côte à l’os et le gigot d’agneau, notamment celui que l’on trouve en Baie de Somme.

    Au Maroc, je me régale autour d’un bon méchoui et je ne résiste pas au tagine poulet-citron-confit, accompagné d’olives naturellement.

  • Session du Conseil Général du 21 novembre 2011

     

    michel petit,robert therry,denise bocquillet,jean-claude darque,michel hamy,genevieve margueritte,union action,union action 62,bruno cousein,baie d'authie

    Lors de la réunion du Conseil Général, les membres du groupe étaient invités à aborder l'ordre du jour suivant:

     

    - examen des rapports administratifs et financiers,

     

    - rapport d'activité des services de l'Etat dans le Pas-de-Calais pour 2010,

     

    - examen de la Décision Budgétaire Modificative (DM2).

     

    A cette occasion, les Conseillers Généraux du groupe Union.@tion.62 sont intervenus sur trois rapports, à savoir l'internalisation du CLIC de l'Artois au sein de la MDS de l'Artois, la modification statutaire du Syndicat Mixte Régional du Stade Couvert de Liévin et la mise en place de la Taxe d'Aménagement.

     

    Retrouvez l'intervention de Denise BOCQUILLET, Conseillère Générale d'Arras Ouest, sur l'internalisation du CLIC en cliquant ici

     

    Retrouvez l'intervention de Michel PETIT, Président du groupe et Conseiller Général du canton de Beaumetz-les-Loges, sur la modification statutaire du Syndicat Mixte pour l'exploitation de Stade Couvert Régional en cliquant ici

     

    Retrouvez l'intervention de Jean-Claude DARQUE, Conseiller Général du canton de Le Parcq, sur la mise en oeuvre de la Taxe d'Aménagement en cliquant ici

     

    Ensuite, Monsieur le Préfet est venu se prêter au jeu des questions sur l'action de l'Etat et de ses services dans le Département du Pas-de-Calais.

     

    Les élus d'Union.@ction 62 ont pu poser deux questions en session mais ont également transmis deux autres questions par écrit.

     

    - Question sur l'offre de soin et le problème de la désertification médicale par Michel HAMY, Conseiller Général du canton de Calais Nord Ouest (retrouvez cette question en cliquant ici)

     

    Retrouvez la réponse de Monsieur le Préfet en cliquant ici

     

    - Question sur les aides de l'Etat dans le cadre de l'accession à la propriété par Geneviève MARGUERITTE, Conseillère Générale du canton d'Etaples (retrouvez cette question en cliquant ici)

     

    Retrouvez la réponse de Monsieur le Préfet en cliquant ici

     

    - Question écrite (faute de temps imparti lors de la session) sur les mesures de lutte contre la submerssion marine et plus particulièrement le cas de la Baie d'Authie de Bruno COUSEIN, Conseiller Général du canton de Berck (retrouvez cette question en cliquant ici)

     

    Retrouvez la réponse de Monsieur le Préfet en cliquant ici

     

    - Question écrite sur les moyens d'information et de lutte contre la cybercriminalité (retrouvez cette question en cliquant ici)

     

    Retrouvez la réponse de Monsieur le Préfet en cliquant ici

     

    Enfin, les Conseillers Généraux ont abordé le projet de Décision Modificative présenté par la majorité départementale. Souhaitant ne pas faire obstacle au bon fonctionnement de l'institution tout en rappelant les demandes faites par ses membres, Michel PETIT, Président du groupe, a mis en exergue trois éléments: des frais de communication encore trop élévé, l'absence de prise en compte des propositions des membres de l'opposition constructive, la dette de la région envers le département pour la prise en charge du transport des lycéens (qui est remboursé par la Région au Département du Nord mais pas au Pas-de-Calais!).

     

    Bien évidemment, les élus d'Union @ction.62 se sont abstenus lors de ce vote, comme ils ont pu le faire lors de la DM1 et du Budget Primitif.

     

    Retouvez l'intervention de Michel PETIT, Président du groupe, en cliquant ici

     

    Lors de cette session, les élus du groupe ont également déposé deux motions:

     

    - une motion en faveur de la sauvegarde de la compagnie SEAFRANCE

     

    - une motion en faveur d'une intervention de l'Etat au soutien des victimes de l'amiante.

     

    Prochain rendez-vous: le lundi 9 janvier 2012 pour le Débat d'Orientation Budgétaire.

  • Robert THERRY, Conseiller Général du canton d'Hesdin, mis à l'honneur

    Robert THERRY, robert therry, unionaction62, union action, union@ction62

    Après avoir été décoré, la semaine dernière, du Mérite Fédéral pour son investissement depuis 34 ans dans l'association des anciens combattants, Robert THERRY a reçu la Croix Fédérale Argentée pour 50 ans de service auprès de l'Orchestre d'harmonie d'Hesdin.

     

    Retrouvez l'article en cliquant ici

     

    De plus, la Voix du Nord a décidé de retenir Robert THERRY dans sa sélection des "Géants 2011", concours désignant les Nordistes de l'Année dans plusieurs catégories.


    Le Conseiller Général d'Hesdin, Président de l'association Humanité Madagascar et Apiculteur, a été retenu dans la catégorie: "Anonymes", celle qui récompense les actes de bravoure et l'investissement pour autrui.

     

    Vous souhaitez voter pour Robert THERRY, rendez-vous sur le site de la Voix du Nord (www.lavoixdunord.fr) et cliquez sur le lien "Géants 2011" puis sur la catégorie "Anonymes" et votez pour lui!

  • Vos élus dans la presse

    - La Voix du Nord nous parle de la réunion du groupe d'opposition à Berck-sur-Mer

     

    Retrouvez l'article en cliquant ici


    Ou consultez-le sur le site de la Voix du Nord en cliquant ici

     

    Retrouvez également un article sur l'ouverture de la médiathèque de Rang-du-Fliers

     

    En cliquant ici ou en consultant le site de la Voix du Nord

     

    - L'abeille de la Ternoise met à l'honneur Robert THERRY, Conseiller Général du canton d'Hesdin à l'occasion de la remisede la médaille du Mérite Fédéral qui vient récompenser son investissement dans l'association des anciens combattants depuis 34 ans.

     

    Retrouvez l'article en cliquant ici ou en consultant le site de l'Abeille de la Ternoise

     

    - Les travaux de reconstruction du collège de Beaurainville débuteront au 1er semestre 2013! Ghislain TETARD, Conseiller Général du canton de Campagne-les-Hesdin et fervant défenseur de ce projet, se réjouit de l'annonce de la date de début des travaux.

     

    Retrouvez l'article en cliquant ici ou consultez le site de l'Abeille de la Ternoise

     

    - Michel PETIT, Conseiller Général du canton de Beaumetz-les-Loges et Président du groupe Union.@ction.62, et Denise BOCQUILLET, 1ère Adjointe au Maire d'Arras et Conseillère générale du canton d'Arras Ouest, ont rencontré Madame Nadine MORANO, Ministre chargée de l'Apprentissage et de la Formation Professionnelle, au Centre Régional de Formation des Apprentis d'Arras. A cette occasion, Madame la Ministre a annoncé un engagement de l'Etat de 152 millions d'euros en 5 ans pour le développement de l'apprentissage dans la région Nord-Pas-de-Calais!

     

    Retrouvez l'article en cliquant ici ou en consultant le site de la Voix du Nord

  • L'opposition départementale prend le pouls des territoires

    Souhaitant prendre le pouls des territoires et être encore plus proche des habitants du Pas-de-Calais, les Conseillers Généraux membres du groupe Union.@ction.62, se sont rendu, ce mardi 15 novembre, à Berck-sur-Mer pour préparer la prochaine réunion du Conseil Général qui aura lieu lundi 21 novembre.


    Sur invitation de Monsieur Bruno COUSEIN, Conseiller Général du canton de Berck, les élus de l’opposition constructive du Département, ont d’abord consacré leur matinée à l’examen de l’ordre du jour qui leur sera soumis lundi.


    Ensuite, les élus d’Union.@ction.62 se sont rendus à la médiathèque intercommunale de Berck-sur-Mer puis à la médiathèque de Rang-du-Fliers, qui ouvrait ses portes, en compagnie de Monsieur Etienne DEBRUYNE, Vice-Président en charge des équipements culturels et de l’enseignement à la Communauté de Communes Opale Sud.


    Ils ont ainsi pu se voir présenter une réalisation unique dans le département qui vise l’accès à la culture et à l’information pour tous et qui a été faite en partenariat avec les associations locales et les habitants de la communauté de communes.


    Les Conseillers Généraux ont fortement apprécié cette présentation qui pourra, peut-être, inspirer certaines futures réalisations dans d’autres cantons.


    Suite à cette visite,  Michel PETIT, Président du groupe, a déclaré:


    « Bruno COUSEIN porte à Arras la défense de la population de son canton. Il est un précurseur dans le domaine de la mise en réseau des médiathèques. Le Conseil Général s’en est largement inspiré. Du bel ouvrage !


    Son travail ne peut être que félicité, tout autant que dans d’autres projets initiés lorsqu'il était maire de Berck-sur-Mer.


    Il est jeune et dynamique, à lui de s’entourer d’une équipe qui bouge et qui sache répondre à l’attente de ses habitants. Cela prévoit un bel avenir pour les prochaines échéances électorales ! »

     

    DSC02603.JPGLes élus du groupe ainsi que M.Bernard CARPENTIER, Conseiller Général Honoraire

    DSC02611.JPGLa médiathèque intercommunale Opale Sud à Berck-sur-Mer

    DSC02618.JPG

    Les jeunes Berckois ont participé à cette belle réalisation

  • Denise BOCQUILLET, Conseillère Générale du canton d'Arras Ouest dans la Voix du Nord

     

    denise bocquillet,limonade,haiti,union action,unionaction62

     

    Denise BOCQUILLET, Conseillère Générale du canton d'Arras Ouest, nous parle de son action humanitaire en faveur de Limonade en Haïti.

     

    Retrouvez l'article consacré à son implication dans ce projet humanitaire en cliquant ici

     

    Ou accèder directement à l'article sur le site de la Voix du Nord en cliquant ici

  • Interview de Bruno COUSEIN, Conseiller Général du canton de Berck

     

    B.COUSEIN-Berck.jpg


    Qui êtes-vous ?

    Je suis né le 19 avril 1954 à Calais, fils d'une famille d'artisan boulanger.

    Je suis venu à Berck y faire mes études de Kinésithérapie et j'y suis resté. Marié, je suis papa de 3 enfants et j’ai un petit fils de 7 mois.

    Elu au conseil municipal de Berck depuis 15 ans, maire et président de la communauté de communes "Opale-Sud" de 2001 à 2008. Je suis toujours conseiller municipal et communautaire.

    Quelle est votre ambition pour le Canton:

    Faire de notre canton un territoire préservé ou il fait bon vivre et ou nos jeunes pourront travailler en développant raisonnablement les formidables atouts qui sont les nôtres au sud de la cote d'Opale.

    Quel est, selon vous, le principal atout du Pas-de-Calais ?

    Le Pas de Calais bénéficie d'une situation géographique stratégique, sa population est chaleureuse et courageuse.ses paysages sont magnifiques  ....

    Quel est votre lieu préféré dans le Pas-de-Calais, et dans le monde ?

    Lieu préféré: la cote bien sur, la baie d'Authie et les 2 caps.

    Dans le monde...la baie de RIO, l'ile Maurice.

    Votre principale qualité, votre principal défaut ?

    Mon principal défaut...mon optimisme viscéral peut être.

    Ma principale qualité...être travailleur et toujours prêt à aider.

    Quels sont vos loisirs ?

    La chasse, les sports nautiques...le bricolage.

    Votre livre de chevet ?

    Livre de chevet... pas vraiment je lis très peu.

    Musique : quel est votre groupe, auteur, ou compositeur favori ?

    ABBA, Les BEATTLES, Julien CLERC, VIVALDI et MOZART.

    Cinéma : un film qui vous a marqué.

    Le jour le plus long.

    Quel est votre plat préféré ?

    Les desserts au chocolat!!!

     

  • Hommage des membres d'Union.@ction.62 à Monsieur Jean-Marie GUILBERT, Secrétaire général du groupe, Maire de Lisbourg

    Ce que beaucoup redoutait depuis longtemps est arrivé brutalement de bon matin vendredi dernier. Jean-Marie nous quittait alors qu’il venait de s’installer à son bureau au Conseil Général.

     

    La discrétion de Jean-Marie n’était pas une forme de timidité. Il ne voulait pas déranger et donc que l’on s’inquiète pour lui. Lorsqu’on lui demandait des nouvelles de sa santé , il tentait de nous rassurer ou esquivait tout simplement le sujet en nous parlant d’un dossier d’actualité du Conseil Général ou de sa commune. Par pudeur certainement mais aussi avec lucidité, il savait garder secret le choix qu’il avait fait seul à l’encontre des propositions du corps médical.

     

    Le silence étant souvent la « splendeur des forts », Jean-Marie écoutait donc les conseils que l’on pouvait lui donner mais ne les appliquait pas. Il faisait parfois de brèves allusions à sa maladie mais la solitude, peut-être, voulait qu’il n’en parle pas. Alors, ayant fait ce choix et avant qu’il ne soit trop tard, Jean-Marie a décidé de continuer sa vie pour aimer, partager et aider.

     

    Aider :

    Sa vie fut consacrée à aider les autres avec beaucoup d’abnégation, ses concitoyens, ses amis et tous les élus sans rien exiger en retour, sauf de l’amitié.

     

    Il avait le sens des valeurs et une base solide de respect pour les traditions, les institutions et pour le bien commun. En fait, tout ce qui touche à l’homme, à l’organisation de la vie en société, à son avenir et à la sauvegarde de sa morale. Le respect était l’essence même de sa morale.

     

    Il aimait la politique au sens noble du terme. Il ne supportait pas la trahison et l’agressivité en politique. Il y a quelques semaines, lors d’une discussion, il me confiait sa révolte intérieure et, en posant sa main sur le cœur, dit : « Tu sais, à moi, c’est là que ça fait mal ».

     

    Jean-Marie a été le collaborateur de nombreux élus ici présent. Il était la « mémoire » du Conseil Général. Fin connaisseur de l’histoire et de la vie politique de l’Institution et du Département, il savait nous transmettre son expérience et son savoir. Beaucoup d’entre nous lui doivent beaucoup.

     

    Nous aimions le taquiner en lui disant « tu es la bibliothèque départementale », tellement il y avait de livres, revues, journaux qu’il conservait précieusement.

     

    Régulièrement, il tenait informé les Conseillers Généraux des actualités juridiques dans une rubrique qu’il avait appelée « Noté pour vous », accompagné à chaque fois d’un petit commentaire.

     

    Il était un ardent défenseur du monde rural et de l’agriculture. Pour lui, c’était le symbole du travail de la terre, le dur labeur au quotidien, le sens du devoir, la prudence des sages, la proximité, la simplicité et les liens forts entre ses habitants.

     

    Il en parlait avec beaucoup d’enthousiasme et presque d’émerveillement.

     

    Dans son dernier « Noté pour vous », relatant entre autre l’opération  « paille » des éleveurs bénévoles du Pas-de-Calais, Jean-Marie concluait : « il est remarquable qu’une telle solidarité départementale se soit mise en place ».

     

    Aimer :

    Il aimait profondément sa famille, s’inquiétait toujours pour ses proches, ses copains, ses amis.

     

    Il était toujours très affecté par la disparition de l’un d’entre eux, mais encore une fois, Jean-Marie souffrait en silence et ne se confiait guère pour apaiser cette douleur intérieure.

     

    Il aimait aussi la jeunesse : « c’est important » disait-il, « c’est l’avenir ». Il était très attaché à l’école, à l’éducation des enfants en s’inquiétant de l’évolution de notre société actuelle.

     

     Il disait souvent « il faut du respect entre les jeunes, de la morale, qu’on leur apprenne les valeurs du travail et que les adultes soient un modèle, un repère, sinon ça ne peut pas marcher ». C’était le crédo de Jean-Marie et pour cause, car celui qu’il s’était imposé.

     

    Partager :

    Jean-Marie aimait la convivialité. Il la partageait sans a priori avec tous, et tout particulièrement avec ses « copains » comme il disait. L’on pouvait discuter de tout, il était très attentif et curieux à l’égard de ce que faisait l’autre. Le lundi matin, lorsqu’un élu arrivait au groupe, la question classique était : « alors, tu as eu beaucoup de manifestations ce weekend ? As-tu eu du monde ? Que disent les gens ? Qu’as-tu appris ? "

     

    Cette curiosité n’était pas feinte car Jean-Marie aimait prendre le « pouls » des habitants des cantons du département.

     

    Gastronome, Jean-Marie aimait partager les plaisirs de la table, quitte à faire une entorse au régime qu’il devait observer pour sa santé. Après tout, pour lui un plat du terroir à déguster avec des amis était certainement le meilleur remède pour oublier la solitude et les soucis qu’il rencontrait et qu’il connaissait.

     

    Jean-Marie a vécu deux grosses alertes ces 10 dernières années. Ces épreuves l’ont énormément tracassé et fatigué. Jean-Marie n’en pouvait plus même s’il tentait de le dissimuler à tous. Il était devenu fragile comme son cœur et il en avait pris toute la mesure et en avait parfaitement conscience.

     

    Son corps n’en pouvait plus, Jean-Marie n’en pouvait plus tant il lui était devenu difficile de marcher quelques dizaines de mètres. Jeudi soir, il savait que l’état de santé de sa maman s’améliorait, il était rassuré.

     

    Vendredi matin, Jean-Marie est arrivé tôt au bureau peut-être pour écrire un dernier  « noté pour vous », il n’en a pas eu le temps.

     

    Dans ce dernier message inachevé, on peut imaginer que Jean-Marie aurait pu se confier et nous parler de sa détresse. C’eut été le dernier livre de la bibliothèque de notre Ami.

     

    Non, Jean-Marie est parti, discrètement, seul, sans vouloir déranger.

     

    Comme tu aimais les citations du Général de Gaulle, sache qu’il n’y a pas de Victoire de la Mort car « Déjà, sous le sol inerte, un sourd travail s’accomplit. Immobile au fond des ténèbres, je pressens le merveilleux retour de la lumière et de la vie ».

     

    Nous garderons de toi le souvenir d’un homme fidèle en amitié, discret, simple, attentif et dévoué. Tu nous manque déjà.

     

    Adieu Jean-Marie.