Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Intervention de Michel PETIT sur le rapport d'activité des services

    Michel PETIT.JPGLors de la dernière réunion de l'Assemblée Départementale, qui a eu lieu le 17 mai 2010, les membres du groupe UNION.@CTION.62 sont intervenus, par la voix de leur Président, Monsieur Michel PETIT, sur le rapport d'activité des services départementaux qui leur était présenté.

     


    Monsieur PETIT a tout d'abord fait un rappel des propositions faites par le groupe UNION.@CTION.62 lors du Débat d'Orientation Budgétaire, réitérées lors du vote du Budget.

     


    Ensuite, Monsieur PETIT a émis quelques remarques sur le document qui était présenté aux membres de l'Assemblée Départementale:

    - l'investissement pour l'avenir en matière d'action sociale,

    - la poursuite du Plan Collège et la mise en oeuvre d'une gestion budgétaire comme corollaire,

    - l'incitation dans le domaine du développement économique, notamment dans les  projets du Louvre-Lens et du Canal Seine-Nord ou encore  l'expérimentation de prêt à taux 0 pour les primo-acquereurs immobiliers,

    - la poursuite de la politique volontariste de soutien à la culture et au sport.

     


    Pour consulter le discours de Monsieur Michel PETIT, cliquez sur le lien suivant:

    Discours du 17 mai 2010

  • Intervention de Ghislain TETARD lors la réunion du Conseil Général du 17 mai

    GTt.jpgIntervention de Monsieur Ghislain TETARD, Conseiller Général du canton de Campagne-les-Hesdin

    Monsieur le Président,

    Chers Collègues,

     


    La crise économique mondiale a eu de graves répercussions dans notre département, provocant notamment une augmentation du chômage et une très forte baisse de l'offre d'emploi.


    Le rapport d'activité des services départementaux, dans le chapitre consacré au développement économique, nous expose les grands axes de l'action du Conseil Général en la matière.


    Accompagner la croissance du tourisme, contribuer à la préservation des activités traditionnelles et favoriser le développement économique : telles sont les missions que notre institution a souhaité promouvoir.


    Je tiens à m'arrêter en particulier sur la politique volontariste de développement économique par le soutien à l'innovation et aux initiatives locales, notamment en milieu rural.


    Ce domaine d'intervention du Conseil Général est d'une importance primordiale pour les territoires du département, primordiale dans la mesure où l'appui technique et financier de notre institution parait fondamental afin de mener à terme les projets initiés localement.


    Prenons l'exemple de la création des pépinières d'entreprises qui ont un rôle déterminant en cette période de crise financière.


    En ce domaine, le Conseil Général accompagne tout les projets qui lui sont soumis. Ce sont 16 pépinières d'entreprises qui sont installées sur le territoire du département, mais seul un projet de rénovation a été mené en  2009.


    Je ne remets pas en cause l'intervention de notre institution en la matière, j'aimerais juste émettre l'idée de développer ce soutien à la rénovation ou à la création des pépinières d'entreprises.


    Il est évident que leur création tient de l'initiative locale mais ne pourrait-on pas intensifier le diagnostic des besoins en la matière et inciter leur création ?


    En confiant aux services de l'action économique le soin d'analyser les besoins en matière d'accueil des entreprises, en étroite collaboration avec les communes et les EPCI, le Conseil Général pourrait faire une évaluation des besoins par territoire et, ainsi, inciter les EPCI à intégrer la création de pépinières d'entreprises dans le cadre de la contractualisation.


    Pour cela, il semble essentiel que le taux de participation financière du Conseil Général, collectivité de proximité et de projets, doit être incitatif.


    Je pense sincèrement qu'il est nécessaire que notre institution soit un moteur du développement économique par l'aménagement de structures d'accueil des entreprises notamment en milieu rural (d'où l'utilité de l'organisation des Etats Généraux pour savoir qui fait quoi, qui est le plus à même de remplir la promotion de l'activité économique au niveau local).


    Les Services du Conseil Général et les EPCI ont le savoir-faire, mettons-le à profit avec l'objectif de créer des emplois durables dans notre Département !


    Monsieur le Président,

    Chers Collègues,

    Je vous remercie de votre attention.

    Ghislain TETARD